Différences entre fusion et acquisition

Les fusions et acquisitions sont couramment utilisées dans le cadre de la consolidation d'entreprises. Mais ce ne sont pas exactement les mêmes. Voici les différences.

Fusions et acquisitions sont des termes couramment utilisés dans un contexte similaire, ils sont donc abrégés en fusions et acquisitions. Même si les deux concepts font référence à la combinaison de deux entreprises ou sociétés, ils sont encore très différents. 

Généralement, les fusions et acquisitions (M&A) sont simplement des consolidations d'entreprises. Ce sont les deux stratégies d'entreprise les plus couramment appliquées pour la restructuration et visent à réaliser de meilleures synergies pour améliorer la productivité et la production. 

Qu'est-ce qu'une fusion ?

Une fusion se produit lorsque deux ou plusieurs organisations distinctes se réunissent et se combinent pour créer une seule nouvelle entreprise. Il s'agit simplement de la consolidation de deux entreprises ou plus pour former une nouvelle aventure ou entreprise. L'accord de fusion est toujours réciproque, les deux parties consentant à la fusion. 

Les fusions sont généralement effectuées pour augmenter la part de marché, augmenter les revenus générés et augmenter les bénéfices. Les deux parties impliquées ont généralement une capacité globale similaire et travaillent ensemble en synergie, étant égales à tous égards. Ainsi, la combinaison est appelée « fusion d'égaux ». Lorsque les deux PDG des sociétés qui fusionnent conviennent de s'unir dans le meilleur intérêt des deux sociétés, il s'agit d'une « entente d'achat », qui est une autre forme de fusion, bien que similaire dans le contexte. 

Lois régissant les fusions

Avant une fusion, les deux parties concernées sont tenues de mettre par écrit tout ce qui est requis dans la documentation de vente et les contrats d'achat, les rapports annuels récents et les documents pertinents conformément à la décision de fusion, aux divisions des employés et aux états financiers. Les lois régissant les fusions peuvent varier selon la région ou le pays. 

Négocier une fusion

Lorsqu'il s'agit d'une fusion, les négociations tournent généralement autour du nombre d'actions que les deux entreprises détiennent dans la nouvelle organisation.

Il y a une répartition proportionnelle des nouvelles actions entre les entreprises, qui n'implique pas nécessairement des transactions monétaires. 

Qu'est-ce qu'une acquisition ? 

Une acquisition se produit lorsqu'une entreprise en reprend une autre et en devient le nouveau propriétaire. Dans cette situation, une entreprise financièrement dominante acquiert l'entreprise la plus petite ou la plus faible. Les acquisitions se font généralement à l'amiable ou par OPA hostile. 

L'entreprise ou la société la plus petite continue à fonctionner sous les statuts de la plus grande. L'entreprise acquéreuse peut décider de garder ou de licencier les travailleurs de l'entreprise acquise, selon les termes de l'accord. Cependant, dans une offre publique d'achat hostile, le cas est généralement différent, car la société absorbante achète la part des principaux actionnaires et exerce toute autorité sur la société acquise. 

Les acquisitions sont généralement effectuées pour les mêmes raisons que les fusions, qui sont d'augmenter la part de marché, d'améliorer les bénéfices et de promouvoir un avantage concurrentiel. 

Lois régissant les acquisitions 

Avant l'acquisition d'une entreprise par une autre, le processus d'acquisition est soumis à une évaluation pour vérifier s'il est ou non constitutionnel et conforme aux lois du pays ou de la région.

Les deux entreprises concernées doivent fournir des éclaircissements aux autorités nécessaires. Ceci est fait pour fournir une défense contre les OPA hostiles.

Négocier une acquisition 

Dans une acquisition, une entreprise ou une entreprise plus grande/plus grande achète l'autre, qui est généralement l'entreprise plus petite ou moins importante. Les négociations d'acquisition tournent autour du prix d'achat et impliquent très souvent également d'énormes sommes d'argent.

Différences entre fusion et acquisition 

Bien que la fusion et l'acquisition se réfèrent toutes deux à la consolidation de deux ou plusieurs entreprises commerciales dans le seul but de réaliser des synergies, il existe plusieurs différences substantielles entre les deux ; 

Sens 

Une fusion est simplement un type de stratégie d'entreprise par laquelle deux sociétés distinctes combinent leurs forces pour atteindre un objectif ou un but commun. L'acquisition, en revanche, est une stratégie d'entreprise dans laquelle une entreprise ou une entreprise en achète une autre et en prend le contrôle. 

Mentions Legales 

Dans une fusion, une décision mutuelle est prise par les sociétés qui fusionnent, ainsi les fusions sont considérées comme des consolidations amicales. Alors qu'une acquisition est considérée comme amicale ou hostile. 

Titre ou nom

Lorsqu'une fusion se produit, un nouveau nom est formé. Cela peut provenir de la combinaison ou de la fusion des noms des deux sociétés ou simplement de la création d'un nouveau titre. Alors que, lorsqu'une acquisition se produit, le nom de la société acquéreuse reste utilisé. 

Pouvoir ou autorité

Dans une fusion, une entreprise ou une société ne remplace pas l'autre ou est supérieure tandis que l'autre est inférieure. Cependant, dans une acquisition, la société acquéreuse détient tous les pouvoirs et dicte les conditions.

Principales différences entre fusion et acquisition

1. méthode

Lors d'une fusion, deux entreprises/sociétés individuelles ou plus se combinent pour former une nouvelle entreprise commerciale. Alors que, dans une acquisition, une entreprise/entreprise reprend les affaires et les opérations d'une autre qui est acquise.

2. Objectif

Dans une fusion, l'objectif est d'augmenter l'efficacité opérationnelle par une productivité synergique. Alors que, dans une acquisition, l'objectif est de favoriser une croissance rapide et d'augmenter la part de marché. 

3. Statut comparatif

Dans une fusion, les deux parties impliquées ont un prestige, une taille et un fonctionnement similaires. Alors que, dans une acquisition, la société acquéreuse est plus grande et plus dynamique financièrement que la cible et moins.

4. Partages

Dans une fusion, il y a émission de nouvelles actions par les sociétés fusionnées. Alors que, dans une acquisition, de nouvelles actions ne sont pas émises, car la société acquéreuse contrôle toutes les opérations.

5. Prise de décision

Dans une fusion, un accord mutuel est conclu entre les parties concernées. Alors que, dans une acquisition, la décision peut ou non être mutuelle.

Ainsi, dans certains cas, la société absorbante rachète la société cible sans consentement ou accord mutuel, situation qualifiée de « prise de contrôle hostile ». 

6. Entreprises impliquées 

Dans une fusion, le nombre minimum d'entreprises impliquées est de trois. Alors que, dans une acquisition, le nombre d'entreprises concernées est limité à deux.

Conclusion 

Les fusions et acquisitions se produisent pour plusieurs raisons et sur la base de termes et d'accords. Bien qu'il s'agisse de deux cas différents, ils sont souvent mal compris comme étant identiques, alors qu'ils varient. 

Ce qu'il faut garder à l'esprit, c'est que lorsqu'une fusion se produit, une nouvelle entreprise émerge avec une idéologie et un fonctionnement nouveaux ou révisés. Pour l'acquisition, la société acquéreuse conserve l'idéologie, le nom, ainsi que les droits et l'autorité de prendre des décisions.

Image par défaut

Ozah Oghenekaro

Je m'appelle Ozah Oghenekaro, je prends plaisir à la recherche et à l'écriture créative. J'ai un vif intérêt pour la recherche et l'organisation d'informations. J'aime écouter de la musique et faire du sport quand je ne travaille pas.

Articles : 17

Recevez des trucs techno

Tendances technologiques, tendances de démarrage, avis, revenus en ligne, outils Web et marketing une ou deux fois par mois

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.